Votre panier est vide

Artemis Films Productions

Société audiovisuelle qui produit des films pour le cinéma et la télévision, particulièrement active dans la réalisation de films documentaires.

Artemis Films Productions est une société audiovisuelle qui produit des films pour le cinéma et la télévision. Elle est particulièrement active dans la réalisation de films documentaires. Elle a été fondée en 1990 par le producteur et réalisateur, Raphaël Blanc.

 

Films en développement

Documentaires

  • Birmanie, un trésor en péril
    (Doc. durée 52 min.)
    Tournage prévu en 2018
  • L’amour en partage
    (Doc. 90 min. sur les proches-aidants)
    Tournage prévu en 2019

 

La Légende de la Terre Dorée

CHF20.00
Quantité:

  • Actualité:

    Commande de DVD + 2 places de cinéma.


  • Résumé: Chaque jour dans l’Etat du Para au Sud de l’Amazonie brésilienne, des milliers d’ouvriers agricoles arrivent dans l’espoir de trouver un travail sur les terres des immenses exploitations d’élevage de bétail. Retenus, mal nourris et mal logés, ils sont aussi endettés artificiellement pour être privés de salaire. Un film brûlant sur le travail esclave au Brésil.
  • Genre: Documentaire
  • Réalisation: Stéphane Brasey
  • Année de production: 2007
  • Durée: 55min
  • Pays: Suisse
  • Version originale: Français



Synopsys


Etat du Para, dans le Sud de l’Amazonie brésilienne. Terre d’or et de lumière étincelante, mais aussi terre d’illusions, de mensonges et de violence.
Séduits par de fausses promesses, des centaines de colons s’y rendent jour après jour, à la recherche d’un travail et d’une nouvelle vie.
Conduits sur les terres des immenses exploitations où l’on pratique l’élevage de bétail à grande échelle, les travailleurs sont alors le plus souvent réduits à des conditions d’esclavage : retenus, mal nourris et mal logés, ils sont aussi endettés artificiellement pour être privés de salaire.

Mais depuis longtemps déjà, un mouvement de résistance s’est organisé autour de Henri Burin des Roziers, un avocat et prêtre d’origine française. Depuis la Pastorale de la Terre de Xinguara où il travaille, il organise la lutte contre le travail forcé, il se bat pour la défense des paysans sans terre et la conquête de leurs droits. C’est clairement l’homme à abattre des grands fermiers qui le considèrent comme une menace contre la base de leur puissance : le monopole des terres.

Depuis 2003, le nouveau gouvernement brésilien reconnaît officiellement la pratique de l’esclavage sur son territoire et intensifie la lutte pour l’éradiquer. Les descentes des inspecteurs du travail ont déjà permis la libération de 20'000 travailleurs. Les fermiers sont conscients que l’impunité ne leur est plus complètement acquise mais parfois tentent le camouflage de leurs installations.{/showhide}